La plupart des entreprises domiciliées doivent se soucier de la cotisation foncière des entreprises, autrement connue sous le nom de CFE. Toutefois, lors d’une création d’entreprise, il est généralement possible de commencer par une exonération qui durera un certain temps et permettra de limiter les charges au moins au début. Véritable contribution économique territoriale sur la valeur ajoutée, cela pourrait en effet être un frein supplémentaire lors de la création d’une entreprise.

Commencer par domicilier son entreprise

Lors de la confection des statuts de votre nouvelle structure juridique vous devrez notifier un siège social. Si votre société n’est pas dotée d’un lieu physique, il peut être compliqué de lui trouver une adresse ; toutefois, sans elle, il ne sera pas possible de clore le dossier afin qu’il soit validé. Les créateurs de la société ont alors la possibilité de choisir l’adresse du gérant, mais dans bien des cas, ce n’est pas une solution viable sur le long terme. L’alternative idéale, avant de se renseigner sur la CFE et sur les autres taxes exigibles est de se pencher vers une adresse de domiciliation auprès d’une société de domiciliation.

Qui doit payer la CFE ?

Une fois la domiciliation de votre entreprise mise en place, tout créateur d’entreprise doit prévoir les charges qu’il aura très prochainement à payer. Parmi celles-ci, la CFE incombe à toutes les structures d’entreprises mais aussi à toutes personnes physiques, quel que soit leur statut juridique, dont l’activité professionnelle exercée est non salariée. A savoir que la date qui fait foi est le 1er janvier de l’année d’imposition. Ainsi, lorsqu’une entreprise est créée en cours d’année, elle ne sera pas imposable au titre de la cotisation foncière des entreprises avant l’année suivante. De plus, la première année de cotisation se fait généralement à 50 %. Quant à certaines catégories d’entreprises, elles peuvent être entièrement exonérées de cette taxe.

Les avantages du domicilié vis-à-vis de la CFE

Domicilier une entreprise dans une société de domiciliation fait bénéficier au domicilié du taux minimal fixé par la commune dont l’adresse choisie dépend. Pour cette raison, il peut être intéressant de se renseigner au préalable auprès du centre d’impôt sur les montants de la CFE à différentes adresses. En effet, cette cotisation minimale permet de réduire les différences de taxes entre l’adresse de domicile du gérant et un adresse de domiciliation à Paris par exemple.

Easy Domiciliation

Puisque la domiciliation permet de faire des économies sur des taxes comme la CFE, c’est une opportunité à saisir pour les entreprises. En effet, si des sociétés comme Easy Domiciliation proposent différents forfaits mensuels, c’est un investissement qui vaut le “coût” puisqu’il permet de bénéficier de nombreux avantages : une adresse bien placée, un suivi de courrier, un numéro de téléphone commençant par 01 pouvant être redirigé vers votre numéro de téléphone portable, un bureau temporaire lorsque vous avez besoin de rencontrer un client, etc., et qui vous permet donc de payer moins cher de CFE qu’en choisissant une autre solution de domiciliation.